Comment un vendeur d’assurances a explosé KDP…

John Locke est un écrivain américain.

À la base, c’est un businessman, qui gagne un max de pognon avec son entreprise d’assurance.

Mais c’est aussi un type qui a toujours rêvé d’écrire. Des romans, des histoires, simples. Des thrillers.

Comme tout bon américain, il décide de se lancer.

Il écrit son premier roman. Il démarche les éditeurs, les agents littéraires.

Et c’est le gros bide !

Personne ne veut de lui. Alors il se demande, peut-être comme toi dans la même situation : je continue, ou j’arrête ?

Amazon venait à l’époque de lancer KDP. Il sent tout de suite que c’est une opportunité à saisir. C’est pour lui, c’est sa chance !

Il télécharge son bouquin, et se pose tout de suite la question : comment je fais pour trouver mon public ?

Il crée alors un blog, où il publie peu, mais des textes qui touchent son public (qu’il a observé sur le net).

Puis il ouvre un compte Twitter, où ce n’est pas lui, mais son héros (Donovan Creed) qui dialogue avec son public.

Et ça marche.

Un vrai carton ! résultat : il se retrouve premier auteur KDP à générer un million de dollars en vente !

Le vrai best-seller !

Alors, que retenir de cette histoire ?

Qu’il faut se lancer, se saisir des opportunités, mais aussi chercher sans cesse ce qui pourra t’aider à avancer, encore et encore

Pose-toi les bonnes questions si tu ne vends pas assez.

Ton titre est-il assez percutant ?

Ta couverture correspond-elle aux règles du genre ?

Va-t-elle séduire immédiatement ton lecteur potentiel, même au format miniature ?

Ton texte de présentation est-il simplement sympatoche, ou va-t-il faire baver le quidam qui passe par là ?

Tu le vois, il ne suffit pas de publier et d’aller se coucher, en attendant de cartonner.

Il faut sans cesse se poser des questions, se remettre en cause, et tester, tester, tester…

Surtout si tu veux passer par la publicité payante.

Il n’y a pas de recette magique, chaque auteur a son chemin, et il doit avancer sans se retourner.

Si tu ne t’en sors pas, pourquoi ne pas bosser ensemble ? Bénéficier du regard extérieur d’un conseiller littéraire avec plus de dix ans d’expérience?

Si ça t’intéresse, c’est ici.

À plus !