Comment trouver instantanément des titres qui cartonnent avec Michel Audiard !

michel audiard
Michel Audiard, un génie français…

J’espère que tu es au courant : la phrase la plus importante d’un mail n’est pas dans le texte, c’est le titre ! Et Michel Audiard, l’un des plus grands ciseleurs de mots du cinéma français, pourrait bien te filer un coup de main depuis sa villégiature d’outre-tombe…

Eh oui…

C’est lui qui va te donner envie de cliquer, c’est lui qui va te faire rêver, te donner la pêche, t’emmener loin de ton quotidien, de ta vie de tous les jours qui parfois te prend la tête, soyons clairs…

C’est lui qui va te faire voir des plages de folie, avec une eau bleue transparente à la température idéale, peuplées de vahinés sublimes et complaisantes, alors qu’en vrai tu te morfonds dans ton taudis du 93 en bouffant des pâtes plus souvent qu’à ton tour…

Mais bon, comment on fait pour trouver un bon titre quand on est un gros naze en copywriting ou une grosse feignasse ?

Eh ben on regarde autour de soi, et on se demande quels sont les titres que tout le monde connaît, et que tu pourrais (plus ou moins subtilement) détourner.

Exemple : le cinoche.

Pense à tous ces titres extraordinaires de l’âge d’or du film français des années soixante-dix.

Pas les daubes d’aujourd’hui avec des comiques analphabètes et des réalisateurs lobotomisés obsédés par les pires merdouilles yankees…

Non, je te parle du cinéma d’Audiard et des autres…

Souviens-toi des films en famille…

La grande vadrouille…

Tu parles d’un classique…

Mais y a mieux, beaucoup mieux, moins connu et beaucoup plus intéressant à adapter.

Tu veux un exemple ?

OK, mais promets-moi de pas le cochonner, s’il te plaît !

Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais… elle cause !

Comment détourner un tel truc, transformer cette phrase en machine à cracher des titres de feu ?

Un constat, on enfonce trois fois le clou puis… on repart dans une autre direction.

L’outil idéal pour susciter la curiosité.

Et si tu t’intéresses au copywriting, tu sais que la curiosité, le mystère font partie des leviers les plus puissants pour faire passer à l’action tes clients.

Mais encore faut-il savoir le faire, sinon tu vas te vautrer lamentablement et gonfler tout le monde.

Alors alors ?

OK, inutile de chouiner, je te montre, ô lecteur incrédule ! (je te laisse trente secondes si tu veux aller voir dans le dico ce que ça veut dire, incrédule… 🙂

Imaginons que tu vendes une formation pour cartonner sur Youtube sans montrer ta tête, juste avec des musiques instrumentales (ça existe, tu peux vérifier !).

On pourrait avoir ça :

ça parle pas, ça chante pas, ça gueule pas mais… ça cartonne !

Ou pour un site de séduction :

Il parle pas, il ment pas, il se foule pas mais… il emballe !

Tu vois le topo ?

Tu peux détourner ces formules géniales et rendre ainsi tes titres irrésistibles, et mémorables.

Si t’as un doute, et que tu trouves ça trop extrême, je te rappelle que t’as en face des machins tristes à pleurer du genre :

La nouvelle façon de faire des vidéos sur Youtube

ou

Comment vous aussi séduire les filles avec le secret de Joe Tartempion

Y a pas photo, non ?

Comme disent les nouveaux abrutis sur Youtube, c’est validé !

Et t’en as des centaines de titres de films ou de bouquins pour t’inspirer.

Fais pas de plagiat, détourne le sens, garde la structure, inspire-toi, tu peux même y faire un clin d’œil : sympa, non ?

T’en penses quoi Paulo (ou Paulette) ?

Tu veux que je te file un coup de main ? Alors clique !