Arnaques à l’édition

Depuis toujours rôdent autour des auteurs qui rêvent de se faire éditer des gros malins qui ne songent, eux, qu’à se faire un peu de beurre facilement.

Autrefois, c’était ce fameux « éditeur » qui acceptait systématiquement les manuscrits des débutants, qui découvraient ensuite qu’il fallait payer, et qu’aucune promotion/distribution n’aurait lieu pour leur cher bouquin.

De nos jours, il s’agit plutôt d’imprimeurs se faisant passer pour des éditeurs, et vous proposant de vous livrer cent exemplaires contre un forfait. Et, plus subtil encore, des officines qui vous proposent de vous éditer gratuitement ? Ben où se trouve l’arnaque ? Je vous explique :

1/ils vous éditent en impression à la demande (donc quelques exemplaires seulement)

2/ils vous proposent plein de services payants en complément (correction, rewriting, promo…) pour bonifier votre manuscrit.

3/vous ne touchez de droits d’auteur qu’à partir d’un certain montant (1 000 €, ou 150 exemplaires vendus, de toute façon c’est illégal).

4/vous pouvez acheter des exemplaires à 25 € pièce, que vous fourguerez à votre famille et vos potes, et c’est là-dessus qu’ils se feront encore du pognon.

Restez vigilant, mais ne soyez pas trop parano : la plupart des pros de l’édition (imprimeurs, éditeurs, conseillers, coaches…) sont honnêtes, et surtout, avec l’impression à la demande, vous n’avez plus besoin de passer par un imprimeur margoulin !